Les personnes responsables

Présidente : Yanick Schneiter

Je suis née le 9 juin 1958 à Caussade (France), je suis mariée et j’ai une fille de 13 ans.
Je vis à Lausanne depuis 1985 et possède la double nationalité franco-suisse.

Professeur d’éducation physique de formation, j’assure pendant 10 ans les remplacements de maîtres de sports dans les collèges du Canton de Vaud. En 1986, je crée le Centre de danse YES que je dirige encore à ce jour tout en occupant un poste d'enseignante dans une structure d'accueil pour les enfants difficiles.
Dans mon parcours professionnel, j’exerce différentes activités comme assistante administrative, professeur d’informatique et de français, formatrice de monitrice « fitness-danse », enseignante généraliste dans les écoles primaires publiques.

Mes loisirs ne me laissent aucun répit ! Le jardinage, l’écriture, la lecture, les voyages et de nombreux autres quand mes journées sont extensibles…

Les quelques séjours à Madagascar ont été un tournant important de ma vie. Il y a eu « l’avant Mada », j’espère que vous ferez partie de « l’après-Mada ».

Ici en Europe, de manière générale, nos préoccupations quotidiennes ne sont plus de trouver la nourriture pour vivre et un toit pour s’abriter. Depuis une ou deux générations, nous avons déplacé nos soucis quotidiens à la date de nos vacances et à la couleur de notre canapé en cuir.

Lorsqu’on revient de Tananarive où trop souvent on a côtoyé une misère insupportable, on se promet de donner dorénavant ce tout petit peu qu’il nous est possible d’extraire encore de notre vie européenne. En souvenir de cet enfant qui se mourait sur le trottoir et que l’on a enjambé parce qu’on ne pouvait plus rien pour lui.

Et on repense aux sourires de tous les autres que l’on a croisés et pour qui il est encore temps… AidàMada se doit d’exister pour eux.


Responsable financière : Corinne Ehrler

Je suis née à Paris le 26 octobre 1966, mariée et maman de deux adolescentes. J’ai fait mes études à Lausanne et habite à Crissier. Mon expérience professionnelle a débuté dans diverses entreprises internationales en tant que coordinatrice de vente et d’administration.

Avant d’avoir des enfants, nous avons entrepris un voyage autour du monde avec mon mari, dans un but de découvertes et de rencontres. A mon retour, j’ai décroché un job chez Tetra Pak, et y travaille toujours depuis 20 ans. Cette société m’apporte la dimension internationale qui m’intéresse, tout en me donnant la possibilité d’allier vie de famille et travail. A l’orée des 50 ans, j’aime toujours autant bouger, soit en pratiquant du sport dès que je peux ou en voyageant.

Ma motivation pour notre association AidàMada? Participer activement à l’apport d’idées et à la concrétisation de projets pouvant améliorer le niveau de vie des enfants à Madagascar tout en apportant mon soutien pour la gestion des comptes de l’association.





Responsable administrative : Carole Beati

Je suis née le 3 septembre 1980 et je suis mariée. J'ai 2 enfants de 1 année et 3 ans.

J'ai fait un apprentissage d’employée de commerce puis l'école d'ingénieurs pour devenir Ingénieur HES en gestion des médias interactifs.

J’ai été responsable de la communication pour le programme Egalité de l’Ecole d'ingénieurs du canton de Vaud (EIVD) et pendant mes études, j’ai effectué divers emplois et stages, tels que remplacements, guide pour un pavillon lors d’Expo.02, représentation de la société Rivella lors de manifestions sportives et culturelles en Suisse Romande, monitrice de ski auxiliaire, présidente du forum entreprises-étudiants de l'EIVD.

J'ai travaillé 7 ans pour Nagravision SA (Groupe Kudelski) où j'étais chargée du Design des applications financières puis responsable d'équipe.

Mes loisirs : Danse, chant, photo, ski, voyage

Donner un peu de mon temps pour les autres … pour organiser un souper de classe, donner quelques cours de ski pour un ski-club, organiser l’animation du mariage de ma sœur, chanter dans un cœur (pour des personnes âgées) … ça fait partie de ce que je suis.

En 2007, Yanick nous donne l’opportunité de participer à un grand projet à mes yeux : financer la construction d’une petite école pour les enfants du quartier de Tsinjo. Pendant les 5 représentations du spectacle créé par Yanick, nous avons dansé pour les enfants de Mada.

Alors je me suis dit pourquoi ne pas continuer à apporter mon soutien à ces enfants.